Photo par  @paulscamino

7 choses à ne pas faire pour rendre les hébergeurs heureux

Photo par  @paulscamino
Photo par @paulscamino

Sur le chemin St-Jacques-de-Compostellle, vous pouvez distiller du bonheur aux hébergeurs, avec 7 choses super simples, pas trop contraignantes… à ne pas faire…

  • Réserver une nuit et « oublier » de prévenir lorsque vous décidez de ne plus venir
  • Entrer dans les chambres/dortoirs avec les chaussures toutes crottées
  • Partir le matin en laissant le chauffage à fond et les fenêtres grandes ouvertes
  • Laisser traîner vos compeeds et autres pansements usagés partout par terre dans la chambre
  • Mettre du mercurochrome partout pour soigner vos ampoules
  • Vous démaquiller dans les draps
  • Prendre les hébergements pour des toilettes publiques

Et vous pèlerins/randonneurs, qu’elles sont les choses que aimeriez de la part des hébergeurs ?

Un article proposé par Benoit

Hébergeur depuis plus de 10 ans sur la voie du Puy, randonneur et passionné de nouvelles technologie

Comments:4

  1. Il faut essayer de ne pas faire courir des « bruits » injustifiés sur son hébergement ou son hôte hébergeur, après l’avoir quitté, lorsque ce n’est qu’un ressenti influencé.
    Le raisonnement, la critique se font souvent sous le coup de notre propre humeur du moment, empreinte de la fatigue du cheminement, des circonstances exceptionnelles de surpeuplement en refuge, d’un ressenti de confort rustique, annoncé mais espéré quand même autre…etc…
    Ces réflexions, lorsqu’elles sont inconsidérées, blessent injustement l’hôte et fait régresser son don de soi, si précieux, si nécessaire à notre accueil. Les hébergeurs, la plupart bénévoles, font tout ce qu’ils peuvent avec ce qu’on leur confie à gérer. Et, souvent pèlerins d’autre part, ils nous le confient : ils veulent « rendre ce qu’eux-mêmes ont reçu de meilleur sur leur Chemin ». Ne les décourageons pas et soyons pertinents. C’est sympa.
    Les chemins internationaux de Compostelle sont des Chemins de partage sincère et…heureux !
    Ultreïa.

  2. Bonsoir,

    Tout d’abord félicitations pour cet article très bien fait, qui a le mérite de rappeler quelques règles élémentaires de politesse souvent oubliées.
    On pourrait rajouter également le fait d’éteindre son portable à partir d’une certaine heure, afin de respecter d’une part le sommeil des hébergeants, mais aussi celui des pèlerins.

  3. Bonsoir,
    Hebergeur sur le GR 45 & 6 pour la 5ème année.
    Merci de comprendre et de faire suivre les conseils de savoir vivre.
    Je me demene 7 jours sur 7 pendant 7 mois plus les autres 5 mois entre travaux dus à l’usure et à l’amélioration sur les conseils de nos amis pèlerins et ceux de passage en nuitée simple (ouvert à l’année sauf du 23 decembre au 3 janvier).
    Des quantités de draps à laver chaque jour car chez nous tout est inclus. Bien que je ne sois pas aller à Compostelle encore, j’ai beaucoup marché dans les Alpes et l’Hymalaya, j’essaye de faire au mieux, comme j’aimerai que l’on m’accueille.
    Ma solution pour tenir c’est d’oublier les C… irrespectueux pour ne me souvenir que des bons c.a.d presque tous :) et la 2ème à partir de cette année une affichette par dortoir. 42 serviettes volées en 4 ans alors que c’est gratuit la location !
    Bon courage et bonne saison à tous mes collegues.
    Que Dieu vous protege et vous garde.

  4. Merci pour ces articles, chez moi aussi quelques indélicatesses, comme les taies d’oreiller qui disparaissent de temps en temps, mais il faut les oublier au profit des bons souvenirs, heureusement plus nombreux. Je souhaite de belles rencontres à tous, hébergeurs et pèlerins !

Laisser un commentaire